À chaque mois sa plante, février 2020 : l’Areca.

L’histoire de l’Areca 
Dès que l’Areca (nom scientifique : Dypsis syn. Areca) a trouvé sa place, il devient une plante d’intérieur qui ne rayonne que le calme. Ce palmier n’a pas de tronc central ; des tiges ressemblant à des roseaux sortent directement de la terre et elles se terminent en feuilles vert clair étroites et pointues. Ces feuilles forment une sorte de jolie fontaine qui crée une bonne ambiance et fait presque  « swinguer » votre intérieur. Une enquête de la NASA a par ailleurs démontré que l’Areca purifiait l’air dans la maison et contribuait à un bon degré d’humidité, des arguments auxquels le grand public est sensible. 

Origine
L’Areca fait partie de la famille des Arecaceae, comme beaucoup d’autres palmiers. La plante est également parfois nommée Chysalidocarpus. Cela peut prêter à confusion, alors il a été convenu dans la filière de donner à cette plante son nom le plus récent et ‘officiel’ : Dypsis syn. Areca. Ou tout simplement Areca.

Assortiment d’Areca
L’offre est limitée : l’Areca commercialisé est la Dypsis lutescens. Il est disponible en pots de 9 cm pour les petites tailles de 38 cm de hauteur, jusqu’à des palmiers de 6,50 mètres ayant des troncs de 5 à 7 centimètres d’épaisseur. Ceux-si sont proposés dans des pots pouvant aller jusqu’à 1 mètre de diamètre. Une distinction est faite entre diverses formes : tronc, buisson et touffe. Outre l’Areca, une autre plante porte le même nom de genre : l’Areca catechu, ou palmier à bétel. Une variété beaucoup plus petite avec une grande valeur décorative, où les noix (qui sont en fait les semences) sont souvent visibles sur le pot. A chaque mois sa plante, février : l'Areca

Points à examiner lors de l’achat d’un Areca 

  • Vérifier en premier lieu s’il s’agit de la bonne variété. Les jeunes plantes peuvent souvent être confondues avec l’Howea. La différence se voit aux tiges juste au-dessus de la motte. L’Howea est vert et a des fibres marron sur le tronc, tandis que les tiges de Dypsis ont des points rouges. La feuille de l’Areca est plus fine que celle de l’Howea. Le prix est surtout très différent (l’Areca est beaucoup moins cher), il faut donc faire bien attention.
  • Veiller ensuite à la proportion entre la taille du pot, l’épaisseur et la hauteur de la plante. 
  • Contrôler avant l’acquisition si l’Areca est exempt de pulvinaria, cochenille et cochenille farineuse. Ces insectes sont difficiles à éliminer, tant pour le fleuriste que pour le consommateur. L’araignée rouge peut également affecter la plante, reconnaissable aux feuilles grisâtres et causée par une période de sécheresse. 
  • Les plantes ne doivent pas avoir de feuilles jaunes ou de pointes marron, souvent la conséquence d’un degré d’humidité trop faible ou d’un arrosage insuffisant. Les taches noires, surtout chez les  plantes plus agées, sont souvent un signe de trop forte concentration de sel dans le pot, ce qui peut être évité en rinçant les pots à l’eau. 
  • Lors du transport et du stockage, la température ne doit pas être inférieure à 12°C. Si les températures sont plus basses, il est important de protéger la plante avec une housse pour éviter les dommages du froid. Le froid peut provoquer des taches foncées sur les feuilles. 
  • Comme tous les palmiers, L’Areca se reproduit à partir de semences. La culture détermine la grandeur et l’épaisseur de la plante. Cela signifie que la plante sera plus épaisse si elle a commencé avec plus de semences. 


Conseil de soins à communiquer au grand public

  • Par temps froid, emballer la plante pour le transport.
  • La plante a besoin d’un endroit éclairé. La lumière directe du soleil doit toutefois être évitée, surtout en été. 
  • Plus la plante est grande et plus elle est facile à soigner : il suffit d’adapter les arrosages à la taille de la plante. Arroser surtout régulièrement (l’eau ne doit pas être trop froide) pour éviter la déshydratation de la motte.
  • Pour éviter les pointes séchées des feuilles - ce qui arrive dans les pièces chauffées en hiver, il est conseillé de vaporiser régulièrement la plante. En été, il est également possible de mettre la plante dehors pour qu’elle profite d’une petite averse. 
  • Les feuilles jaunes, vieilles ou laides peuvent être coupées. 
  • En été, la plante peut aussi être placée sur la terrasse ou le balcon, pourvu que la température ne soit pas inférieure à 12°C. L’Areca est originaire du sud de Madagascar et supporte donc mal le froid.

Conseils pratiques pour la vente et la présentation 
L’Areca s’inscrit dans la tendance qui veut que les plantes atténuent et adoucissent les influences extérieures. Opter pour une présentation dans des pots neutres, par exemple en céramique ou verre mat ou encore en bois poli. Plus l’impression est sereine, plus la présentation sera apaisante. Avec un grande exemplaire, il est nécessaire de l’accorder un peu de place. Les exemplaires plus petits sont jolis en rangée, formant un paravent semi-transparent. Pastels poudrés, tulle, papier de riz très fin, lampes qui diffusent une lumière mate et rideaux laissant passer la lumière renforcent l’effet d’absorbeur dégagé par l’Areca : on dirait un filtre installé dans notre intérieur. 

Images de l’Areca
Les images qui suivent peuvent être gratuitement téléchargées et utilisées, avec le crédit photo: Maplantemonbonheur.fr.

Affiche Areca
Vous pouvez télécharger l’affiche via le lien qui suit. 

Poster Goudpalm Frans A1.pdf

A chaque mois sa plante , février : l'Areca
Download image